La reconnaître en 3 secondes, telle est la finalité de l'identité sonore d'une marque.

Intel Inside, Nespresso, Dim, Bouygues Telecom, Mc Donald’s, Carglass, Nescafé... Ces marques ont au moins un point commun : elles se "chantent".

La preuve en images... et en musique :

Il s'agit de la seconde vidéo de remix de musique de pub par le duo French Fuse, mais si vous avez 5 minutes de plus, vous pouvez visionner leur premier remix ici.

Notre mémoire est donc très puissante. Fredonner un air ou entendre un morceau peut nous renvoyer à un contexte, nous remémorer une personne, une situation. Certaines identités sonores sont d’ailleurs entrées dans l’inconscient collectif grâce à leur mélodie originale, composée des notes emblématiques de l’entreprise reconnaissables par tous. Leur signature sonore est devenu un élément-clé de leur communication, elles interpellent les consommateurs, sont plus facilement identifiables et mémorables que leurs concurrentes silencieuses.

Passionné de ce sujet depuis plus de 15 ans (ma bio), j'accompagne plus de 150 clients de leur stratégie sonore à la production de contenus audio, avec une spécialité en identité sonore.

Quand le logo devient sonore

En quelques secondes, la signature sonore a le pouvoir de participer au lancement d’une marque tout en expliquant sa prononciation (Randstad), toucher notre âme d’enfant (Kiri), nous informer qu’un train est à quai (SNCF) ou nous faire mémoriser qui appeler en cas de bris de vitre (Carglass). C’est donc évidemment dans la création d’un réflexe quasi-pavlovien que réside le secret d’une signature sonore réussie, au service de l’identification à la marque, de l’expérience client, et donc du business.

Voici les exemples que je trouve les plus pertinents mais, plutôt que de seulement en parler, je vous propose d'écouter de nombreux d'exemples !

Je traite d'ailleurs du sujet de manière très approfondie dans le cadre d'une conférence privée in situ de 2 heures créée avec INfluencia intitulée "Let The Music Brand" dans laquelle 64 marques sont passées en revue et 20 idées de marketing musical sont recensées... N'hésitez pas à réserver votre restitution ici !

Prêts ? C'est parti !

[DIM]

Quand la musique traverse les époques… Des succès intemporels datant de 1969 que l’on rêverait avoir composé soi-même…

[Intel]

3 notes valent parfois mieux qu’un long discours… Vous reconnaîtrez la petite musique d'Intel dans les campagnes IBM ou HP (!). Quand mes clients me disent qu'il faut un budget pour construire et installer une identité sonore, je leur réponds oui, mais que lorsque l'on voit la puissance du jingle Intel Inside, ça n'a pas de prix !

[Nespresso]

Le Service client de Nespresso vous accueille avec une musique qui vous laisse penser que Georges Clooney va vous répondre... #trucdeouf

Régulièrement remise au goût du jour - mais sa partition restant identique - la signature sonore de Bouygues Telecom est un véritable "asset", un élément essentiel du patrimoine de l'entreprise qui participe à la richesse de sa communication et à la puissance de la marque par rapport à des concurrents, dont l'identité sonore n'est pas le point fort.

L'identité sonore, déclinable et polymorphe

Le jingle doit être pratique et sa partition déclinable sous diverses formes et différents arrangements, comme McDo le fait régulièrement dans ses communications :

Décathlon adapte également la plupart du temps son jingle en fonction du mood, du contenu et/ou du produit mis en avant dans ses spots publicitaires :

La marque Ikea joue quant à elle avec son identité sonore, en mêlant depuis quelques années sa petite musique sympa faite d'onomatopées sautillantes tout en clôturant ses prises de paroles par le célèbre "Iké-aah" susurré par une voix féminine qui nous est désormais familière.

La voix qui prend une importance considérable ces dernières années avec l'explosion des assistants vocaux, la place grandissante du marketing conversationnel avec les objets connectés. Je suis d'ailleurs certain que les marques silencieuses vont mourir et, pour vous en convaincre, vous invite à lire ma dernière réflexion à ce sujet sur INfluencia. En effet, il n'est plus la peine de diffuser systématiquement des spots de trente secondes pour faire passer un message ou installer une marque, les formats courts sont privilégiés et c'est là où la force de l'audio est révélée en capturant l'attention et permettant la mémorisation plus rapidement que tout autre canal. D'où le grand come-back des podcasts et autres snacking contents. Le super article de Gary Vee (in english of course!) me semble à ce titre une lecture incontournable.

Gary Vaynerchuk - The Rise of Audio Branding

L'audio au coeur de la stratégie des marques

Chaque marque aujourd'hui émet du son. Elle laisse une empreinte sonore.

L’objectif de l'audio branding, c'est de la définir, lui donner du sens, la décliner et la "charter" sur les supports audio, aujourd'hui innombrables :

L'audio au coeur de la stratégie

Une identité sonore pour ma start-up ?

Si le jingle s'est démocratisé avec l'essor de la radio dans les années 50, la nouvelle économie n'est pas en reste. Les géants Apple et Netflix, Keplerk, et autres

En résumé : Pourquoi créer une identité sonore de marque ?

Les responsables de marques doivent aujourd’hui donner du sens au son pour créer du lien, capter l'attention des clients et susciter une plus grande désirabilité. Pour de nombreuses marques comme Orange, Redbull ou Air France, le son est au cœur du marketing relationnel et expérientiel, et permet notamment :

- D’enrichir l’identité de la marque, incarner ses valeurs et accompagner son émergence auprès du grand public

- Créer une signature unique, différenciante et déclinable sur l’ensemble des supports audio

- Fédérer en interne en renforçant le sentiment d’appartenance

- Influer sur la perception des temps d’attente (téléphonie, boutiques, avions, lieux de transit et d'attente, etc.)

- Rationaliser l’usage de la musique et les coûts afférents

- Bénéficier d’un langage universel pour valoriser la relation client

- En faire un repère supplémentaire pour faciliter l’identification
et la mémorisation des messages

- Faire de cet outil identitaire un avantage concurrentiel supplémentaire

- Maximiser l’impact émotionnel pour faire grandir la préférence de marque